oilseed-rape-761439_1280

 

Les vertus de l'huile de colza

Très riche en oméga-3, l'huile de colza contient à peu près les même types d'acides gras que l'huile d'olive. Selon la revue médicale anglaise "The Lancet", un régime enrichi notamment en acide alpha-linolénique (le principal oméga-3 présent dans l'huile de colza) "réduirait de 62% le nombre d'accidents cardiaques  et de 50% le nombre d'infarctus du myocarde".

 

D'où vient-elle ?

Le colza est une plante de la famille des crucifères (comme le chou), reconnaissable à ses fleurs jaunes fluo, qui donne des petites graines noires riches en lipides.

Dans les années 60, des études menées sur des animaux ont montré un possible effet nocif de l'acide érucique présent dans l'huile de colza.

Il n'en fallut pas plus pour faire chuter sa consommation au profit de l'huile de tournesol.

Depuis, ces études ont été relativisées et surtout, de nouvelles variétés de colza sans acide érucique ont été développées.

Les découvertes scientifiques récentes sur les bienfaits des oméga 3 ont fini de remettre cette huile au goût du jour !

 

Quels sont ses atouts nutritionnels ?

« Son principal atout est sa richesse en oméga 3 (9 %), avec un rapport oméga 6/oméga 3 inférieur à 4, donc favorable à la bonne assimilation de ces deux acides gras indispensables », note Florence Foucaut, porte parole de l'Association française des diététiciens nutritionnistes (AFDN).

Les oméga 3, rares dans notre alimentation, jouent notamment un rôle dans le bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux.

« Elle est aussi riche en oméga 9 (60 %), les bons acides gras que l'on trouve dans l'huile d'olive et qui aident à lutter contre le mauvais cholestérol ».

Enfin, elle est bien pourvue en vitamine E antioxydante, qui protège l'huile de l'oxydation, mais aussi nos cellules du vieillissement.

Une cuillère à soupe d'huile de colza couvre à elle seule la moitié de nos besoins quotidiens en oméga 3 et près du tiers de nos besoins en vitamine E.

 

 

Une petite idée d'utilisation de l'huile de colza, utilisée dans cette recette de cake

 

cake yaourt pomme huile de colza 01

 

 

Comment bien la choisir ?

« Préférez les bouteilles en verre, conseille notre expert, et évitez le plastique dont des composés peuvent migrer dans les corps gras ».

En rayon, on trouve deux types d'huile de colza : l'une raffinée, jaune pâle, neutre en goût, économique et facile d'emploi ; l'autre bio, pressée à froid, d'une couleur jaune-vert, avec un goût plus ou moins prononcé.

Cette dernière est plus intéressante car plus riche en nutriments, mais aussi plus fragile.

Il faut la conserver bien fermée, à l'abri de la chaleur et de la lumière.Peut-on la chauffer ?

On a longtemps dit que l'huile de colza ne devait pas être chauffée du fait de sa richesse en acides oméga 6 et 3, sensibles à la chaleur.

C'était oublier qu'elle est aussi composée en majorité d'acides gras mono-insaturés (oméga 9) qui eux supportent bien les hautes températures.

La réglementation a évolué et l'huile de colza peut désormais afficher pour assaisonnement et cuisson (pas de friture).

A noter : l'huile de colza bio, non raffinée, est plus fragile.

On la réserve à l'assaisonnement.

 

Combien en consommer ?

« On recommande de consommer 4 c. à s. d'huile par jour, indique Florence Foucaut, et il est intéressant de faire moitié huile de colza (oméga 3, vitamine E) et moitié huile d'olive (oméga 9, phytostérols) ».

Sources: Top santé